Une bonne filtration pour une piscine privée à usage familiale doit permettre la circulation de la totalité du volume d’eau de la piscine au travers de l’élément filtrant (autrement dit le filtre) en moins de 8 h (soit 3 recyclages en 24 h). L’installation hydraulique doit donc être adaptée afin de faciliter la circulation de l’eau tout en limitant les pertes de charge.
Pour bien choisir la filtration qui sera installée sur une piscine il est important de connaitre les principaux types d’éléments filtrants / filtres présents sur le marché afin d’établir leurs avantages et inconvénients respectifs.

Présentation des différents éléments filtrants

Filtre à sable 

Le filtre à sable est une cuve généralement cylindrique ou sphérique remplie au ¾ de sable spécifiquement utilisé pour la filtration de l’eau (2 granulométries différentes : fine sur la partie basse du filtre et grosse sur la partie haute). L’eau est poussée par la pompe dans le filtre et projetée sur la partie haute du média filtrant (gros sable). En traversant le sable, l’eau se décharge de ses impuretés et est reprise en bas du filtre par un ensemble de crépines qui retiennent le sable et laissent passer l’eau propre.
La finesse de filtration de ce média se situe entre 20 et 40 microns selon la vitesse de passage de l’eau dans le filtre et l’épaisseur du sable (à noter que le sable peut être remplacé par du verre zéolithe).

Filtre à cartouche

La cartouche est composée d’un assemblage de média filtrant en matières synthétiques ou fibres végétales pliés en étoile autour d’un élément cylindrique. L’objectif de la cartouche est d’avoir une surface filtrante importante pour obtenir ainsi une plus grande autonomie de filtration. La finesse de filtration du média filtrant est comprise entre 15 et 30 microns.  L’eau traverse le filtre de l’extérieur vers l’intérieur et ressort par le centre de la cartouche. Le nettoyage de la cartouche est réalisé manuellement au jet d’eau.

 

Filtre à diatomée

Le procédé est celui d’un grand réservoir comportant des bougies recouvertes d’une membrane. La filtration est assurée par une fine couche de poudre de diatomées (algues fossilisées) déposées sur la membrane qui filtrent les particules en suspension de l’eau de la piscine.
Les diatomées offrent une grande finesse de filtration : environ 5 microns.

Poche filtrante

La poche filtrante est très certainement le plus simple des éléments filtrants. Facile à mettre en place, généralement située avant la pompe dans les groupes de filtration monobloc, la poche filtrante est l’élément filtrant qui offre le meilleur rapport qualité prix.
Les poches filtrantes existent en différentes finesses de filtration permettant ainsi d’adapter la filtration selon la qualité de l’eau, l’environnement de la piscine, la période…

Avantages et inconvénients de chaque élément filtrant

 AvantagesInconvénients
Filtre à sableFacilité de nettoyage (par inversion des flux),

Simplicité de l’entretien (utilisation d’un nettoyant pour filtre lors de l’hivernage).

 
Encombrement qui implique un local technique déporté et des canalisations reliant la piscine au filtre,

Finesse de filtration inférieure aux autres systèmes (implique parfois l’utilisation d’un floculant),

Consommation d’eau importante pour le nettoyage du sable (Back wash).
Filtre à cartoucheFaible encombrement,

 

Finesse de filtration,

 

Faible cout d’installation.

 

 

 

 
Nettoyage manuel, régulier et long,

 

Durée de vie non illimitée,

 

 
Filtre à diatoméeFinesse de filtration,

 

Contre lavage facile à effectuer,

 

 

 
Mise en place onéreuse,

 

Nettoyage fréquent du fait de la finesse de filtration,

 

Renouvellement régulier des diatomées,

 

Non compatible avec les eaux calcaires.

 
Poche filtranteDisponible en différente finesse de filtration : 6 microns, 15 microns, 30 microns…

 

Grande résistance,

 

Réutilisable après lavage au jet et en machine à laver,

 

Peu onéreuse.

 

 

 
Nettoyage manuel