La piscine intérieure est et restera le comble du luxe et de l’élégance. Une baignade tous les jours de l’année au sein même de sa résidence, qui dit mieux ?  Néanmoins, pour profiter au maximum de sa piscine intérieure sans attraper un rhume ou autres petites maladies hivernales, il est préférable d’installer un chauffage pour atteindre la fameuse température de confort située entre 26° C et 28 °C.   Le choix du chauffage est important car il est fonction de l’utilisation qui sera faite de la piscine.

La piscine est utilisée fréquemment

Si la piscine intérieure est utilisée 12 mois /12 mois, il est important que l’eau soit toujours à bonne température pour apprécier la baignade été comme hiver. Il faudra alors choir un système de chauffage efficace et peu énergivore.
Le premier dispositif et le plus fréquemment utilisé est la pompe à chaleur qui utilise la chaleur de l’air pour la resituer dans l’eau. Un investissement de départ qui est rentable par la suite.

L’échangeur de chaleur qui consiste à utiliser le dispositif de chauffage de la maison (chaudière au gaz, fioul ou même bois) pour chauffer l’eau de la piscine. L’échangeur consiste à mettre en contact le circuit de chauffage de la maison et celui de la piscine (Les 2 circuits restant totalement distincts l’un de l’autre). L’échangeur de chaleur permet une montée rapide en température.
Ce dispositif implique que la piscine soit proche de la maison de façon à éviter les pertes de charges.

 

La piscine est utilisée ponctuellement 

Le réchauffeur, intégré au dispositif de filtration de la piscine présente l’avantage de chauffer l’eau rapidement. Toutefois, il se révèle énergivore en électricité. Il reste l’équipement idéal pour les piscines de résidences secondaires utilisées ponctuellement sur des périodes plus courtes.

Lorsqu’on parle de chauffage et de piscine intérieure il ne faut jamais oublier de parler de l’humidité qui s’en dégage. Il est donc essentiel de bien isoler thermiquement la « partie piscine » du reste de la maison. Un système de ventilation et/ou de déshumidification permettront de minimiser la condensation et ainsi ne pas détériorer le mobilier environnant.

N’hésitez pas à demander à votre expert Desjoyaux un bilan thermique pour un chauffage piscine le plus adapté possible en prenant compte de divers éléments : volume d’eau, température moyenne souhaitée, régularité d’usage, …

Que pensez-vous de cet article ?
Votre note