L’entreprise familiale a publié des comptes à fin février de qualité, démontrant l’appétit des consommateurs pour les piscines individuelles.

C’est un doux euphémisme de dire que Piscines Desjoyaux est porté par les nouveaux modes de consommation, la thématique des vacances confinées à la maison, principale ou secondaire, et la hausse des températures. Tout est résumé dans le titre de son dernier communiqué de presse relatif aux résultats du premier semestre : « Record historique ». Sur six mois, à fin février, le chiffre d’affaires de cette entreprise familiale qui fabrique et commerciale des piscines enterrées et des accessoires a atteint 63,7 millions, en hausse de 44,4%, et sa rentabilité s’est encore accrue, avec un taux de marge opérationnelle de près de 20%, contre 10,4% douze mois plus tôt.

4×4-416 4×4-416

Profit triplé

Le bénéfice net, pour la part revenant au groupe, a triplé à 9 millions d’euros. Pour ne rien gâcher, le groupe peut compter sur un matelas de trésorerie de près de 19 millions d’euros. A -22,9%, « le ratio net gearing reste maîtrisé et la structure financière est parfaitement solide », souligne Piscine Desjoyaux. Pour la suite, la direction ne se mouille pas à formuler des objectifs chiffrés, mais elle indique que la tendance du marché, en France comme ailleurs, est très clairement positive. Combinée au « leadership et à l’attractivité de l’offre Desjoyaux, [elle] permet d’envisager l’avenir avec optimisme et enthousiasme », fait valoir le management, qui va poursuivre ses investissements dans les domaines opérationnels, commerciaux et la recherche.

En Bourse, ce dynamisme n’est pas passé inaperçu : le titre évolue sur ses plus-hauts historiques à 30 euros. Sur un an, le cours a doublé !

 

 

Article paru dans investir.fr | Le 01/07/21