Rechercher sur le site
qsdqsdqsdqsdqsdqsdqs

Suivez toute l'actualité Desjoyaux

Jeudi, 24 Mai, 2018

Jean Louis Desjoyaux ambitionne d'ouvrir une  trentaine de points de vente supplémentaires en France d'ici 3 ans. 

Après des années difficiles, le leader mondial de la  piscine enterrée sort la tête de l'eau et compte bien poursuivre sa politique d'investissement et d'innovation. Au programme : la sortie d'une gamme de piscines hors sol en bois, d'une gamme de piscines en kit et la création d'ici trois ans de 30 points de vente supplémentaires en France.

 

Jean-Louis Desjoyaux nage dans le bonheur. Après avoir traversé quelques années délicates, le PDG de l’entreprise familiale du même nom, basée à La Fouillouse, sort la tête de l’eau. L’an dernier, la société Desjoyaux, leader mondial de la  piscine enterrée (240 salariés et 7 filiales dans le monde), a réalisé sa troisième meilleure performance consécutive en termes de chiffre d’affaires (+8,4 % par rapport à 2016). Des résultats qui coulent la concurrence : 89,7 millions d’euros réalisés pour l’exercice 2016-2017, un résultat net d’un peu de plus de 6 millions d’euros consolidés et 9 220 piscines vendues en 2017.

Deux raisons principales à cette belle réussite : « on a bénéficié d’une météo un peu plus clémente ces trois derniers étés et puis je pense qu’il y a un recentrage des Français sur leur résidence principale, ou secondaire, axé sur le cocooning. La piscine devient vraiment la pièce complémentaire de la maison », explique le patron de 64 ans qui vise l’excellence et multiplie les projets.

 


Objectif : se développer en France et à l’étranger

 

Prochain challenge à relever : créer trente points de vente supplémentaires en France d’ici trois ans.

L’entreprise en compte aujourd’hui 157. Autre objectif : se développer dans le monde entier pour atteindre au plus tôt une parité de 50% de son chiffre d’affaires en France et 50% à l’export (35% aujourd’hui à l’export). Desjoyaux exporte actuellement dans 80 pays où l’entreprise compte 500 points de vente. « Nous devrions exporter dans une centaine de pays de plus dans les trois ans à venir. Et l’on pense s’installer dans une dizaine de nouveaux pays : Suède, Hongrie, Turquie, Israël, Iran... » Jean-Louis Desjoyaux est très confiant en l’avenir et vise une croissance à deux chiffres.

 

 

 

Miser sur l’innovation et l’export


Le secret pour être leader mondial ? « Notre concept de base : une structure en polypropylène remplie de béton armé et nos éléments filtrants », répond fièrement Jean-Louis Desjoyaux. L’entreprise innove en créant toujours de nouveaux produits. Ces six dernières années, Desjoyaux a investi 60 millions d’euros dans la recherche et le développement. Une nouvelle gamme de piscines hors sol en bois sera prochainement commercialisée. Et une gamme de piscine en kit, nommée « Kity » a récemment vu le jour, ainsi qu’une gamme d’accessoires et d’équipements dans laquelle on peut trouver une piscine à 14 500 euros.

Prix moyen d’une piscine équipée : entre 20 000 et 25 000 euros. Autre point fort, la création de nouvelles piscines haute gamme, voire très haute gamme. Par ailleurs, Jean-Louis Desjoyaux confie vouloir continuer à déposer au minimum trois brevets internationaux chaque année.

 « On a le produit, on a la technique. Pour développer l’étranger, il faut trouver les hommes. Pour cela, on fait notamment du sourcing depuis Saint-Etienne. En Amérique latine, on vient d’embaucher une Brésilienne, une Vénézuélienne et un Argentin comme responsable de zone pour faire un important travail de terrain et trouver de nouveaux importateurs. » A travers le monde, 5 000 personnes collaborent avec l’entreprise et lui font confiance. « Nous allons bientôt transmettre à la quatrième génération et nous en sommes très fiers », conclut Jean-Louis  Desjoyaux

 

 

 Journaliste :  Céline Mazet 
www.lejournaldesentreprises.com

Lire l'article