Rechercher sur le site

Suivez toute l'actualité Desjoyaux

Jeudi, 19 Juin, 2014
Exclu
Interview de Mathieu Goujon -LNO

Inaugurée  en mars2013, l’enseigne Desjoyaux de Limonest est dirigée par Mathieu Goujon. Il vise 50 livraisons et 1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2014.

 

C’est certainement la plus belle année de Mathieu Goujon, dirigeant de Dejoyaux à Limonest,  une concession fondée en mars 2013. En plus de son mariage prévu en 2014, celui qui est à son compte depuis 1 an table sur plus d’ 1.1 million d’euros de chiffre d’affaires.  95 % de son activité repose sur la construction de piscines privées dans un secteur bien défini par Desjoyaux : le Nord-Ouest de Lyon, de Tassin, au fond du Beaujolais. « Je bénéficie surtout d’un fichier totalisant près de 3000 clients, que je commence à bien connaître » explique-t-il.

Il faut dire qu’il est tombé dans les piscines Desjoyaux étant petit. Etudiant en commerce international, il intègre en stage l’entreprise Stéphanoise qui le recrute finalement en 2003 à l’export. Il doit alors trouver des distributeurs étrangers pour Desjoyaux. Très vite, il prend la tête de la succursale de Dardilly, qui sera démangée en 2007 à Ecully.

 Lié par un contrat d’achat.

A cause de loyers jugés trop chers, Desjoyaux cherche à quitter  Ecully. C’est là que Mathieu Goujon tente sa chance : à 36 ans, il devient concessionnaire Desjoyaux à Limonest, dont il taira le montant de sa participation. « Je suis lié par un contrat d’achat : je ne dois commercialiser que des produits Desjoyaux que j’achète au prix concessionnaire, en échange de l’utilisation du nom commercial de la marque ». Seul maître à bord de ses locaux situés à Techlid, il dirige une équipe de quatre salariés. Parmi eux, un responsable technique chapeaute les artisans qui posent des piscines. « Le gros œuvre est cotraité, explique Mathieu Goujon. Les maçons facturent directement aux clients».  Desjoyaux vend le produit et garantit l’installation, dont les commandes entre avril et juillet représentent la moitié de son chiffre annuel. Si le cœur d’activité de Desjoyaux cible les budgets moyens de 25-30 000 €, pour un package piscine-terrasse-ameublement, le concessionnaire remarque depuis 10 ans, « une réduction de la taille des piscines, qui font plutôt  8 mètres par 4. Car l’eau est plus vite chaude ».

Mais le chiffre d’affaires s’équilibrerait « par la nette progression des ventes d’équipements. 60 % des clients prennent une pompe à chaleur pour maintenir l’eau à température constante ». Une bagatelle à 2500 €, et un segment sur lequel Mathieu Goujon veut capitaliser.

 Paru sur Le Progrès- Y.F