Rechercher sur le site

Le mag’ Desjoyaux : Guide piscine

Mon projet : Une piscine intérieure

Même si les piscines de plein air restent privilégiées par les acquéreurs, seule la piscine intérieure, construite dans l’habitation ou sous une véranda, vous permet de vous baigner toute l’année.  Si la principale différence entre une piscine extérieure et une piscine intérieure réside dans son temps d’utilisation, il n’en reste pas moins que la construction d’une piscine d’intérieure  implique des contraintes supplémentaires.

Construire une piscine intérieure est un projet ambitieux qui demande les conseils avisés d’un professionnel qui prendra en charge la globalité des travaux, des démarches administratives  (*) jusqu’aux équipements indispensables.

 

->   Contraintes d’installations 

Une piscine intérieure est généralement envisagée lors de la construction ou de l’agrandissement de la maison. Il est en effet rare, mais toutefois pas impossible (bien que plus contraignant)  d’intégrer une piscine intérieure dans un bâtiment existant.

Il est préférable de faire appel à un professionnel afin qu’il fasse réaliser une étude du sol. Le poids d’une piscine remplie d’eau pouvant déstabiliser le sol. Ceci permettra de déterminer si des fondations complémentaires sont nécessaires.

Ensuite il convient de définir la place disponible pour la piscine. L’idéal étant de choisir une pièce un peu à l’écart des pièces à vivre de la maison pour des raisons de nuisances sonores mais aussi de sécurité tant sur l’aspect des risques liés à la présence d’une piscine avec des jeunes enfants (puisque rappelons que la loi du 03 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines privées ne concerne que les piscines de plein air) que pour les produits de  traitement d’eau qui pourraient être stockés à proximité du bassin.

 

->  Equipements spécifiques

Pour profiter d’une piscine intérieure été comme hiver, il est important qu’elle soit située dans une pièce chauffée. En effet,  nul  n’a envie de se baigner lorsque la température de l’air passe en dessous de 18 °C.

La présence d’une piscine dans une pièce va apporter un taux d’humidité bien supérieur aux valeurs jugées satisfaisantes. Afin de réduire ce phénomène,  la pièce devra  bénéficier d’une bonne ventilation. L’installation de baies vitrées permettra également  de renouveler l’air tout en profitant d’une vue sur l’extérieur. 
Malgré tout, il est indispensable d’installer un déshumidificateur qui reste l’équipement incontournable pour absorber l’humidité présente dans la pièce dédiée à accueillir la piscine. En version chimique ou électrique, le déshumidificateur protègera  votre intérieur des dégâts pouvant être causés par l’humidité.  Dès lors que vous aurez choisi le déshumidificateur adapté à votre pièce, à vous les joies de la piscine car qu’on se le dise, même si  l’investissement  en terme de budget et de travaux est plus important pour une piscine intérieure, le ratio coût / temps d’utilisation reste plus intéressant que pour une piscine de plein air.

 

 

-> Les avantages d’une piscine intérieure

Le principal avantage de la piscine intérieure est bien entendu le fait de pouvoir profiter de sa piscine toute l’année. Plus besoin de vérifier sur la météo du jour pour décider de se baigner.  Protégé du froid et des précipitations, vous pourrez profiter de votre piscine au gré de vos envies.

Ainsi, le coût du projet et les contraintes supplémentaires liés à la construction de la piscine sont rapidement amortis par son utilisation. Côté avantage, on retrouve également le fait que la piscine intérieure ne nécessite pas d’être protégée par un dispositif de sécurité destiné à empêcher l’accès de la piscine aux enfants de moins de 5 ans (Loi n° 2003-9 du 3 janvier 2003). Même s’il parait plus aisé d’empêcher l’accès de la piscine aux enfants (puisque celle-ci est généralement située dans une pièce fermée à l’écart des lieux de vie de l’habitation),  la surveillance humaine reste le seul gage de sécurité.

Une  utilisation quotidienne de la piscine sur une année complète implique un entretien régulier et soigné.  Même si la piscine intérieure n’est pas soumise à la pollution extérieure , elle est fréquentée toute l'année. Il est donc indispensable de vérifier régulièrement les paramètres de l’eau et de les corriger si nécessaire.

 

Un investissement de départ important vite absorbé par une utilisation optimisée. La  piscine intérieure reste un projet dont le confort d’utilisation reste inégalable.

 

(*) Le code de l’urbanisme stipule que des travaux exécutés sur des constructions existantes sont dispensées de toutes formalités  si le projet n’entraine aucune modification de la façade, qu’il ne génère pas de surface plancher  ni d’emprise au sol supplémentaire, que le bâtiment concerné n’est ni classé, ni situé dans un secteur sauvegardé, que la réalisation n’est pas accompagnée d’un changement de destination.
Cf articles R421-13 -  R 421-14 –R421-15 – R421-16 – R421-17 – R421-17-1 et R421-9 du code de l’urbanisme.